Les tiers-lieux pour revitaliser les territoires ruraux ?

Le tiers-lieu : une nécessité pour les territoires ruraux ?

Un tiers-lieu est un troisième lieu qui n’est ni la maison, ni le bureau habituel. Il s’agit en réalité d’un lieu où l’on peut travailler, échanger voir co-travailler dans un espace connecté et adapté où les services sont mutualisés: salles de réunions, matériel, tout est fait pour réduire les frais des locataires qui n’ont qu’à se soucier de s’acquitter de leur loyer. Et l’intérêt ne réside pas seulement par cet avantage financier mais aussi dans la possibilité de rencontrer d’autres personnes et de travailler avec elles. Le tiers-lieu favorise l’open innovation que ce soit pour les entrepreneurs mais aussi pour les salariés qui puisent des idées dans ce mélange des genres.

Le développement des territoires ruraux passe par les tiers-lieux et depuis 2012, de nombreuses mesures ont été prises par le Gouvernement concernant le déploiement du télétravail en concertation avec les associations d’élus et les partenaires sociaux pour favoriser la présence des actifs dans les territoires ruraux et pour l’accès aux services publics, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture, du développement économique, du soutien au commerce et à l’artisanat, de la transition écologique, de l’évolution de l’agriculture, et des mobilités.

Le numérique et les usages du numériques dont le télétravail dans les tiers-lieux apparaissent comme une nécessité pour permettre aux territoires ruraux de se désenvelopper et d’attirer des actifs : le prix du foncier, les nouvelles pratiques de travail collaboratif, la mutualisation des locaux et des moyens, le soutien des collectivités territoriales, l’accueil des habitants, tout contribue à développer l’attractivité et à la revitalisation des bourgs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *