Label, Enseigne, Plateforme, Réseau… Comment renforcer la visibilité des espaces Coworking?

Le secteur de l’immobilier à usage flexible se structure progressivement et notamment autour des espaces de travail destinés à accueillir des entrepreneurs ou des télétravailleurs.

Comme le terme « tiers-lieu » peine toujours à faire consensus quant à sa définition et que la notion de Coworking renvoie bien souvent à des dynamiques d’animations qui les différencieraient des centres d’affaires (à l’offre traditionnelle et avant tout fonctionnelle), les gestionnaires d’espaces cherchent à renforcer la visibilité mais surtout la lisibilité de leur offre.

La question se pose alors de savoir quels leviers retenir pour multiplier les chances de capter des utilisateurs.

Dans mes précédents articles je faisais référence au secteur de l’hôtellerie en expliquant qu’il est facile de comprendre qu’un commercial itinérant n’aura pas les mêmes besoins en immobilier de sommeil qu’une famille avec 2 adolescents venue passer des vacances. Ainsi et pour comprendre la segmentation des différents tiers lieux, il convenait de se focaliser sur les cibles visées et adapter l’aménagement et surtout le modèle économique en fonction des attentes de ces dernières.

Pour la visibilité, lisibilité de l’offre, les acteurs des tiers lieux d’activité / espace coworking vont avoir également à composer entre :

  • La visibilité d’une Enseigne plus ou moins intégrée
    • Renforce la notoriété et la lisibilité de l’offre, apporte des services d’aide à la communication et à la gestion, mutualise des achats.
  • L’appartenance à un voire plusieurs Réseaux en fonction des cibles, des échelles territoriales (locale, départementale, régionale, nationale, internationale)
    • Fédère des actions à l’échelle locale, crée une synergie commerciale (pass)
  • L’affichage d’un Label de qualité
    • Rassure le client, l’aide à sélectionner un établissement en fonction du standard recherché
  • Le référencement sur une Plateforme
    • Facilite la réservation et notamment lors d’un usage non récurrent ou multisites, renforce également la visibilité
  • Sans oublier le soutien d’un Syndicat.Représente et défend les intérêts de la profession

Dans le secteur hôtelier et pour bien illustrer :

Sans être exhaustif car ce n’est pas la vocation de cet article et c’est un exercice que nous allons réaliser prochainement, nous pouvons d’ores et déjà commencer à positionner certains acteurs du coworking et de fait bien expliquer le positionnement de Relais d’Entreprises au-delà de son pôle : Etudes & Conseil.

 

Label, Enseigne, Plateforme, Réseau…
Une segmentation progressive des acteurs du Coworking

Bien entendu un même espace peut multiplier les leviers et nous le constatons d’ailleurs avec plusieurs de nos affiliés, appartenant à un réseau local, bénéficiant du label C3 et visibles sur Néonomade.

Relais d’Entreprises reste encore à ce stade l’une des rares enseignes volontaires au positionnement et à l’engagement très affirmés.

En effet, la centaine d’espaces du réseau ont la particularité d’être situés en milieu rural et péri-urbain, proposant un aménagement adapté aux télétravailleurs salariés et dont la finalité est de contribuer au rééquilibrage des territoires pour une meilleure qualité de vie.

Notre ambition est de fédérer 1500 espaces (publics et privés) d’ici 2025 sachant que l’une des spécificités de Relais d’Entreprises c’est d’avoir réussi à mettre en place le principe de valorisation des kms non effectués par les télétravailleurs qui se rendent dans nos espaces affiliés.

A mesure où les espaces vont se multiplier, la profession va se structurer, se segmenter ce qui assurément permettra aussi bien aux utilisateurs qu’aux gestionnaires de s’y retrouver.

 

Dominique Valentin, Président fondateur de Relais d’Entreprises.