le télétravail, bénéfique pour l’économie et pour l’environnement

ZD Net publiait en 2007 les résultats d’une étude américaine sur l’impact positif du télétravail sur l’environnement.

Travailler à distance serait source d’économies d’énergie significatives, selon la Consumer Electronic Association (CEA), qui regroupe les principales entreprises de l’électronique américaines. Dans une étude qu’elle vient de publier, elle affirme que le télétravail, assisté par les nouvelles technologies, permettrait d’économiser de 9 à 14 milliards de kilowatts-heure (kWh) d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation d’un million de foyers américains.

1 j/semaine en télétravail = 3,2 milliards de litres d’essence en moins par an

Autre point positif, selon la CEA, 3,9 millions de télétravailleurs américains – travaillant au moins un jour par semaine à leur domicile au lieu de se déplacer – économisent 3,2 milliards de litres d’essence par an. Ce qui se traduit par de 14 millions de tonnes de CO² de moins dans l’atmosphère, un impact correspondant à celui de 2 millions de voitures sur les routes.

Le rapport (document au format PDF de 91 pages) sur l’impact environnemental du télétravail et du télécommerce a été commandé par la CEA. Pour son président, Gary Shapiro, une augmentation du télétravail permettrait de réduire les émissions de CO² et de limiter la consommation d’énergie. Des pistes intéressantes, à l’heure où les États-Unis cherchent à réduire leur dépendance aux énergies fossiles.

Article de ZD NET , Par Thierry Noisette |

Retrouvez l’intégralité de l’article ici

  One Reply to “le télétravail, bénéfique pour l’économie et pour l’environnement”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *