Inauguration à Muret du nouveau Relais d’Entreprises : « Le Chai »

Le Chai : des bureaux à la carte

Publié le 23/07/2017 à 08:54 – Rubrique Entreprise – La Dépêche du Midi

Nathalie et Sébastien Perrot ont installé, depuis dix ans, leur agence d’urbanisme Enzo et Rosso dans le corps de bâtiment d’une vieille ferme des Baylacs, route de Lamasquère. En attendant d’être restauré, le chai attenant leur a inspiré le nom d’un bâtiment neuf qu’ils ont construit pour abriter un «relais d’entreprises», le premier sur la ville.

Des tiers lieux

Très impliquée dans le club des entreprises du Muretain (CEM), Nathalie Perrot a découvert ce nouveau concept lors d’une conférence organisée par le Muretain-Agglo. Il est porté par Dominique Valentin, qui a fondé son réseau de relais d’entreprises à Rieux-Volvestre en 2014 avant d’essaimer dans toute l’Occitanie. Ces relais sont des «tiers-lieux», espaces de bureaux équipés à usage flexible, implantés en milieu rural ou périurbain, au plus près de l’habitat des actifs, salariés ou entrepreneurs.

Des bureaux qui ne sont pas uniquement destinés aux start-ups, mais aussi à ceux qui, pratiquant le télé – travail, souhaitent s’affranchir des transports obligés ou avoir une alternative au travail à domicile. Une «autre façon de répondre aux problèmes d’aménagement du territoire», souligne Thierry Suaud, vice-président du Muretain agglo et conseiller régional. Les avantages de la formule : augmentation de la qualité de vie et du pouvoir d’achat, développement durable, efficacité et proximité. Lors de l’inauguration, la députée suppléante Cécile Ha Minh Tu marquait aussi son intérêt pour cette initiative menée par des investisseurs privés. Enzo et Rosso souhaitent créer «une dynamique autour de leur agence et répondre aux besoins des entreprises du territoire». Le Chai met à disposition neuf bureaux de taille variable, avec espace cuisine, jardin arboré et une salle de réunion de 12 personnes à louer, à l’heure, à la journée, à la semaine, au mois, entre 100 et 400 euros.

Les deux premiers «locataires» intégreront les locaux en août. Il leur suffira d’amener leur ordinateur.

Évelyne Encoyand

Pour lire l’intégralité de l’article sur La Dépêche : cliquez ici 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *